18/01/2016
Auteurs romantiques

Accueil
Suite
GEORGE SAND : LE MEUNIER D'ANGIBAULT (1845)

Le Meunier
d'Angibault
roman
1845


Résumé de l'oeuvre
Marcelle de Blanchemont, veuve d'un baron qui ne lui a laissé que des dettes, pense pouvoir épouser un ouvrier socialiste, nommé Henri Lémor, malgré les préjugés de classe de ce dernier. Mais Henri s'enfuit et se cache au moulin d'Angibault. Marcelle considère ce départ comme un manque d'amour. Dans le voisinage du château de Blanchemont vit un riche paysan, Bricolin, paysan cupide qui empêche ses filles de se marier selon leur coeur. L'ainée, Louise, est devenue folle de chagrin, en lui interdisant d'épouser un jeune homme, qu'il ne trouvait pas assez riche. La cadette, Rose, est amoureuse de Grand-Louis, un meunier pauvre d'Angibault et souffre en silence. S'étant prise d'affection pour le couple, la baronne de Blanchemont, vient à son aide. Marcelle fait un marché avec le Bricolin : elle lui cédera son château s'il consent au mariage de Rose et du meunier. Par bonheur, Grand-Louis rentre en possession d'une petite fortune qui permet de mettre tout le monde d'accord. Le meunier épouse Rose et Marcelle, Lémor. Ils travailleront tous ensemble, en harmonie.

Le début
Une heure du matin sonnait à Saint-Thomas-d'Aquin, lorsqu'une forme noire, petite et rapide, se glissa le long du grand mur ombragé d'un de ces beaux jardins qu'on trouve encore à Paris sur la rive gauche de la Seine, et qui ont tant de prix au milieu d'une capitale.

Page générale