18/01/2016
Auteurs romantiques

Accueil
Suite
VICTOR HUGO : Notre-Dame-de-Paris (1831)
Thème
Dès 1828 Hugo en avait conçu l'ouvrage et se rend plusieurs fois à la cathédrale. Il ressuscite le Paris d'autrefois avec sa cathédrale. Notre-Dame de Paris retrace la destinée tragique au Moyen Âge d'une jeune bohémienne, Esméralda, victime du désir qu'elle inspire à trois hommes. Convoitée par l'archidiacre Frollo, elle est enlevée sur son ordre par le sonneur de cloches difforme de Notre-Dame, Quasimodo, puis est sauvée par le beau capitaine Phoebus dont elle s'éprend. Mais Frollo, jaloux, poignarde Phoebus, et n'intervient pas lorsque Esméralda est accusée de ce meurtre. Elle est emprisonnée, puis délivrée, cette fois, par Quasimodo, épris d'elle, qui l'entraîne au sein de l'inviolable cathédrale. Les truands de la cour des Miracles, inquiets de sa disparition, assaillent l'édifice, et livrent, sans s'en douter, Esméralda à son pire ennemi, Frollo. Arrêtée, la jeune fille sera pendue sous l'oeil cynique de ce dernier. Quasimodo, enfin édifié sur son «bienfaiteur» Frollo, le précipite du haut des tours de Notre-Dame, et se laisse ensuite mourir dans les bras d'Esméralda dans le charnier où elle repose.

Résumé
La fête des fous (livre I et II). 6 janvier 1482, jour de fête des fous. Dans la grande salle du palais de justice, on représente un mystère du poète Gringoire ; sur le parvis dans e la bohémienne Esméralda. Le sonneur de Notre dame, le hideux Quasimodo essaie de l'enlever sur l'ordre de l'archidiacre Claude Frollo, mais elle est sauvée par le beau capitaine Phoebus de Chateaupers. Gringoire s'est égaré dans la cour des miracles ; le roi des truands le met en jugement mais il est sauvé par la Esméralda qui, pitoyable, consent à l'épouser.
Notre dame et ses deux hôtes (livres II à VI). Voici Notre Dame, chef d'œuvre gothique déchu de son ancienne grandeur, et, vu du haut des tours, le paris d'autrefois. Quasimodo vit là, au milieu des cloches ; et son cœur s'éveille à l'amour lorsque, condamné au pilori pour avoir attaqué la Esméralda, il reçoit à boire des mains de la jeune fille. Quant à l'inquiétant Frollo, il est dévoré de passion pour elle.
L'aventure de la Esméralda (livre VII). La Esméralda aime Phoebus : au cours d'un rendez-vous avec elle, le jeune capitaine est poignardé par Frollo, qui laisse accuser la Esméralda
L'héroïsme de Quasimodo (livres VIII à X). La Esméralda, condamnée pour meurtre et pour magie, va faire amende honorable devant le grand portail de Notre-dame ; mais Quasimodo l'entraîne dans l'église, asile inviolable. Inquiets de ne pas la voir revenir, les truands attaquent la cathédrale, mais ils sont mis en déroute.
La vengeance et le châtiment de Frollo (livre XI). Frollo s'et emparé de la Esméralda ; repoussé, il la livre à une vieille recluse qui reconnaît en elle son enfant d'autrefois perdue et tente de la cacher ; mais la bohémienne est reprise. Frollo, du haut des tours, sourit affreusement en la voyant pendue. Quasimodo le précipite dans le vide et va mourir dans le charnier de Montfaucon en éteignant le cadavre de celle qu'il aimait.

Extraits choisis
La danse d'Esméralda
Dans un vaste espace laissé libre entre la foule et le feu, une jeune fille dansait.
Si cette jeune fille était un être humain, ou une fée, ou un ange, c’est ce que Gringoire, tout philosophe sceptique, tout poète ironique qu’il était, ne put décider dans le premier moment, tant il fut fasciné par cette éblouissante vision.
Elle n’était pas grande, mais elle le semblait, tant sa fine taille s’élançait hardiment. Elle était brune, mais on devinait que le jour sa peau devait avoir ce beau reflet doré des andalouses et des romaines. Son petit pied aussi était andalou, car il était tout ensemble à l’étroit et à l’aise dans sa gracieuse chaussure. Elle dansait, elle tournait, elle tourbillonnait sur un vieux tapis de Perse, jeté négligemment sous ses pieds ; et chaque fois qu’en tournoyant sa rayonnante figure passait devant vous, ses grands yeux noirs vous jetaient un éclair.
Autour d’elle tous les regards étaient fixes, toutes les bouches ouvertes ; et en effet, tandis qu’elle dansait ainsi, au bourdonnement du tambour de basque que ses deux bras ronds et purs élevaient au-dessus de sa tête, mince, frêle et vive comme une guêpe, avec son corsage d’or sans pli, sa robe bariolée qui se gonflait, avec ses épaules nues, ses jambes fines que sa jupe découvrait par moments, ses cheveux noirs, ses yeux de flamme, c’était une surnaturelle créature.
Page d'ouverture